Recherches

Parallèlement à nos créations et à nos travaux pédagogiques, nous poursuivons une exploration continue autour des enjeux artistiques, politiques et sociaux lié au corps et au mouvement. Ces explorations se concrétisent dans une multiplicité de territoires internationaux et en partenariat avec une diversité de structures.

Corps, danse et improvisation

Nous sommes investis dans la préfiguration d’un grand projet de recherche européen autour de l’improvisation initié par l’UCA (l’Université Côte d’Azur à Nice), qui tentera de renouveler le regard porté sur cette pratique transversale, à la fois répandue et encore trop largement méconnue.

Nous coopérons aussi avec plusieurs groupes de recherche internationaux (dont ISSC – Institute for the Study of Somatic Communication, réunissant notamment danseurs, thérapeutes, anthropologues, et IDOCDE, réseau européen travaillant à renouveler la documentation de la transmission en danse).

Art et politique

En contrepoint du programme I TEAM – initié par le Relais Culture Europe – et du Bureau Europe Créative de Strasbourg au sein desquels Galaad Le Goaster est intervenant pédagogique, nous continuons à questionner les articulations entre Art et Politique et les manières de réinventer nos pratiques dans une Europe en mutation.

Ce travail se prolonge dans la collaboration entretenue avec Why Notes, structure de soutien au montage de projets européens et d’innovation sociale et culturelle.

Dans le même esprit, nous participons à la mise en œuvre d’une Coopérative Culturelle Créative Européenne (formée majoritairement de porteurs de projets culturels, d’artistes et d’administrateurs) dont l’objectif est de créer les conditions d’émergence de projets transnationaux et coopérants, via la constitution d’un réseau solidaire et documenté.

Neurosciences

En septembre 2017, Marjorie Burger-Chassignet a soutenu un mémoire professionnel de recherche intitulé « expérimenter et connaître la fonctionnalité et le savoir-sentir du corps, un appui pour les apprentissages tout au long de la vie » dans le cadre du D.U. « neurosciences et apprentissages tout au long de la vie » à la faculté de Sciences de l’Education de l’Université Catholique de l’Ouest à Angers (Laboratoire GRENE dirigé par Pascale Toscani).

Ce travail, nourri d’un parcours interdisciplinaire (orthophonie auprès d’enfants sourds, méthodes somatiques, réorganisation neuro-fonctionnelle, etc.) est le début d’un questionnement plus large cherchant à préciser comment les savoirs du corps dansant viennent modifier l’usage de soi de façon intime en allant notamment jusqu’à moduler l’attention.

En resituant la place fondamentale du somatique, il s’agit ici d’alimenter l’essor des neurosciences éducatives.